Comment fonctionne l’impédancemètre ?

Les nouvelles technologies ont tellement évolué qu’on les utilise partout, dans tous les domaines. Le domaine de la santé n’en fait pas exception et de nouveaux outils ou de nouvelles techniques de traitement sont mis en place. Parmi ces outils, on retrouve l’impédancemètre qui est une balance de nouvelle génération jouant un rôle encore plus précis que la balance ordinaire. Vous vous interrogez sur le mode de fonctionnement de cet outil, alors découvrez tout cela ici.

Les principaux éléments constitutifs d’un impédancemètre

impédancemètre

Avant de comprendre le fonctionnement d’un appareil, il convient de connaître les constituants principaux de ce dernier. Ainsi, pour ce qui est de l’impédancemètre, les composants sont un générateur continu de faible intensité et de capteurs métalliques.

Le générateur continu de faible intensité

C’est lui qui fournit l’énergie nécessaire à l’impédancemètre pour qu’il fonctionne normalement. Il s’agit du cœur même de cette balance tout à fait originale. Elle va émettre un courant qui servira à prendre les mesures nécessaires pour déterminer votre taux de masse graisseuse.

Les capteurs métalliques

Ce sont eux qui transforment l’état de la grandeur physique obtenu en une autre grandeur utilisable. C’est cette dernière qui sera utilisée pour interpréter les résultats fournis. C’est dans ce sens d’ailleurs que le nom impédancemètre tient toute sa raison d’être. Ils permettent également de mettre en contact votre peau et l’impédancemètre pour que le courant généré par le générateur traverse votre corps comme il faut. Voyons maintenant le fonctionnement proprement dit de cet outil.

Le principe de fonctionnement d’un impédancemètre

impédancemètre

Contrairement à une balance normale qui ne permet pas de déterminer si vous êtes en surpoids ou en maigreur ou encore si votre organisme est en équilibre, parce que ne prenant pas en compte le poids de votre ossature ou de votre masse musculaire, l’impédancemètre, lui permet bien de déterminer tout cela grâce aux différentes valeurs qu’il fournit. Le principe n’en est pas vraiment compliqué. Lorsque vous posez vos pieds sur l’impédancemètre, il faudrait que ces derniers soient nus pour que le contact entre votre peau et les capteurs métalliques soit meilleur. Le générateur fournit un courant continu de faible intensité. Ce courant parcourt tout votre corps des pieds à la tête pour estimer votre masse graisseuse. Ce courant est bien évidemment sans danger pour votre organisme sauf si vous portez un stimulateur cardiaque et dans ce cas, il vous est interdit d’utiliser un impédancemètre.

Lire aussi : Quel est l’avantage du nettoyeur ultrason ?

Tandis que le courant traverse aisément les tissus musculaires, la graisse, elle, lui oppose de la résistance. Ainsi, le courant est émis sur votre peau et sur les capteurs métalliques, il est récupéré à la sortie de votre corps et mesuré. C’est maintenant votre taille, votre genre et votre âge qui permettront de déduire votre taux de masse graisseuse, ce qui permettra par ricochet de déterminer si vous êtes en surpoids, ou s’il y a équilibre corporel. L’impédancemètre est donc une balance qui fonctionne sur la base d’un générateur de courant et sur des capteurs métalliques qui assurent la liaison avec votre corps – pour en savoir plus, voir ce site comparatif. Une balance ordinaire donne juste votre poids alors que l’impédancemètre lui fournit des détails sur le taux de graisse dans votre organisme.