Comment remplir sa piscine tubulaire ?

Vous venez d’acquérir une piscine tubulaire, que vous avez patiemment et méthodiquement montée. Maintenant, vous souhaitez la remplir afin d’en profiter le plus rapidement possible. Sachez que l’étape du remplissage est aussi cruciale que délicate !

Si vous ne désirez pas avoir à faire face à des désagréments tels des infections, la prolifération d’algues, l’altération de la structure de votre piscine ou une explosion de votre consommation d’eau, veuillez suivre les recommandations qui vous sont faites dans cet article.

Identifier la bonne période pour le remplissage

Cette question paraît, certes, hors propos, mais demeure importante. Qu’il s’agisse d’un premier remplissage ou d’un renouvellement de l’eau de votre bassin, le printemps paraît être la saison idéale. Car votre piscine aura eu le temps de chauffer naturellement et, les produits de traitement, de faire effet.

A étudier : Cette vidéo

Choisir le type d’eau à utiliser

Entre l’eau du robinet, du puits, de pluie ou même de rivière, le choix est vaste. Cependant, chaque type d’eau présente un désavantage. Ainsi, bien qu’étant la plus utilisée, l’eau du robinet reste la plus chère et fera exploser votre consommation. Cela s’explique par la capacité de votre piscine que vous devrez multiplier par la tarification appliquée dans votre région.

Les autres types d’eau sont, quant à eux, totalement gratuits. Cependant, ils nécessitent des études et traitements préalables à toute utilisation. Ce qui peut rendre leur utilisation également chère.

Déterminer la qualité de votre eau

Quelle que soit l’option que vous faites, votre piscine ne vous sera agréable que si l’eau dans laquelle vous baignez est de bonnes qualités. Pour ce faire, il vous faut prendre trois indicateurs en compte : le potentiel d’hydrogène, la concentration en carbonate ainsi que la dureté de l’eau.

  • Le potentiel hydrogène (pH) indique la concentration en hydrogène et détermine si votre eau est acide ou basique. L’eau de qualité, adéquate, est celle dont le pH est neutre, en conséquence, non propice aux infections, à l’apparition d’algue, ou encore à la neutralisation des traitements chimiques.
  • La concentration en carbonate qui, a un effet direct que le pH de votre eau, lorsqu’elle est trop élevée.
  • Le titre hydrotimétrique qui mesure la quantité de calcaire présente dans votre eau. La bonne fourchette est de 8° à 20°. En cas d’excès, des produits de traitement adaptés existent.

Procéder par étapes

Pour un remplissage optimal, procédez par étapes. Dans un premier temps, remplissez votre piscine de quelques centimètres. Vous pourrez ainsi vérifier la planéité de votre sol ainsi que la tenue de la structure de votre piscine. Si celle-ci ne semble pas stable, procédez aux vérifications qui s’imposent, en l’occurrence, au niveau de la base et des raccordements. Vérifiez également que tous les bouchons de vidange et d’entrée d’eau sont fermés.

A examiner aussi : Quel est le principe d’une machine sous vide ?

Si tout est en ordre, continuez votre remplissage jusqu’à la moitié de la hauteur de votre piscine et vérifiez-y à nouveau la stabilité de la structure ainsi que la planéité de la base. Puis achevez le remplissage jusqu’au niveau maximum indiqué sur la notice.

Procéder avec l’équipement adéquat

Si vous optez pour l’eau du robinet, l’acheminement vers la piscine peut se faire par un ou plusieurs tuyaux d’arrosage. En ce qui concerne l’eau du puits, de rivière ou de mer, une pompe de surface ou immergée sera indispensable.

Voir la page spéciale piscine tubulaire