Comment devenir aide-soignant ?

Le métier d’aide-soignant est un métier d’assistanat, qui consiste à épauler une personne hospitalisée, alitée, âgée ou dépendante, dans sa vie quotidienne ou au sein d’un service de soin.

L’aide-soignant travaille en général à l’entretien et à l’hygiène du patient. Il l’aide à s’habiller, se laver, se déplacer, manger, etc. Il a également pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, en leur prodiguant des soins particuliers (soins de bouche, pansements non médicamenteux, etc.), et en leur assurant des loisirs.

En France, on estime à près de 330.000 le nombre de personnes qui acceptent de consacrer leur vie à la satisfaction des besoins d’autres personnes, en dépit des conditions difficiles de travail.

Si vous voulez tout savoir du concours aide soignante venez ici www.futureaidesoignante.com/le-concours-daide-soignante/

Si aider est pour vous une seconde nature, vous pouvez peut-être envisager d’embrasser cette profession. Retrouvez ici les aptitudes à posséder et les conditions à remplir pour devenir aide-soignant.

à Voir aussi : l’express

Quelles qualités pour un aide-soignant ?

L’aide-soignant doit absolument posséder :

  • de l’empathie ;

  • de la réactivité ;

  • de la logique ;

  • de l’écoute ;

  • de l’efficacité ;

  • de la patience ; et

  • de l’énergie.

Ces qualités sont aussi bien tirées de la prédisposition même de la personne concernée que des atouts et compétences à développer par ses soins.

Par ailleurs, il faut connaitre parfaitement les techniques de soins et disposer d’une réelle aisance relationnelle.

Quelle formation pour devenir aide-soignant ?

A priori, muni de n’importe quel Bac vous pouvez prétendre à cette profession. Seul le diplôme d’Etat d’Aide-soignant (DEAS) est requis pour exercer. Vous devrez donc suivre une formation ou faire valoir une Validation des Acquis par l’expérience (VAE).

La formation se fait auprès d’écoles spécialisées, en l’occurrence l’Institut de Formation des Aides-Soignants (IFAS). La formation dure 10 mois avec des stages et coûte entre 700 et 2000 euros.

De plus, fort d’une solide expérience dans le domaine et en suivant une formation complémentaire, le statut d’aide-soignant peut évoluer vers d’autres postes du secteur sanitaire comme infirmier ou moniteur-éducateur.

à Voir aussi : pourquoi une longue vue ?

Recrutement sur fourniture de dossiers ou par concours ?

Le recrutement d’aide-soignant se fait par admission à un concours. Et pour passer le concours, il vous faut être âgé d’au moins 17 ans à la date d’entrée en formation.

Dans la pratique vous subirez d’abord une épreuve écrite d’admissibilité pour laquelle aucune condition de diplôme n’est requise. Ensuite, et seulement si vous passez cette étape, vous serez autorisé à passer devant un jury une épreuve orale d’admission. Notez bien qu’à cette étape, une note inférieure à 10 sera éliminatoire. Pour finir, vous ne serez définitivement admis que sur présentation d’un certificat médical d’aptitude au métier d’aide-soignant, et d’une attestation de vaccins à jour.

Cependant, dans certains cas vous pouvez être dispensé de passer le test écrit d’admissibilité. Il s’agit de :

  • si vous êtes titulaire du Bac ou d’un diplôme reconnu équivalent ;

  • si vous êtes titulaire d’un titre ou d’un diplôme du secteur sanitaire ou social au niveau CAP/BEP ;

  • si vous avez suivi une première année d’études d’infirmier pas concluante ; et

  • si vous êtes titulaire d’un diplôme étranger permettant l’accès aux études universitaires de ce pays.