Créer une clé USB live pour Linux facilement

Parler de la création d’un live USB sur Linux sans passer par les Linuxlive USB Creator, LiveUSB MultiBoot, UNetbootin (Universal Netboot Installer) ou encore Rufus, serait mettre la charrue avant les bœufs. C’est pour cela qu’il est bien essentiel de commencer l’explication par la position de ces logiciels par rapport au live USB.
Pour trouver la meilleure clé USB pour installer votre nouvelle distro Linux : la-cle-usb.com

Les logiciels créateurs de live USB

Le célèbre Lili ou Linuxlive USB Creator est un logiciel entièrement libre capable de créer des clés USB portables, amorçables et virtualisées faisant tourner linux. Ce logiciel est gratuit et à code source libre pour Windows. Si ce dernier est le système d’exploitation exclusif, Lili fera en sorte de réaliser la découverte de Linux au moyen du live USB. Cependant, depuis 2015, Lili ne semble plus être mis à jour et peut ne pas fonctionner avec les versions ultérieures à Ubuntu ; Rufus constitue une alternative. Celui-ci est très simple à utiliser et compatible avec de nombreux systèmes. Faut-il rappeler qu’utiliser un live USB est le fait de pouvoir amorcer un système d’exploitation via une clé USB. Etant un support de stockage amovible, l’utilisation d’une clé au lieu d’un live CD permet de restaurer certaines données et de tester un système d’exploitation, sans pour autant l’installer sur le disque dur de l’ordinateur. UNetbootin, le plus ancien des quatre logiciels destinés à la création de clés USB amorçables, est tout à fait utilisable autant pour Windows que pour Linux (Ubuntu), puisqu’ il existe en versions pour ces deux systèmes d’exploitation. Concernant le LiveUSB MultiBoot, celui-ci est capable de charger les différentes versions de Linux sur une même clé. Il faut remarquer que le terme live USB signifie aussi USB bootable.

Création d’un live USB

Tout d’abord, avant de créer une clé USB bootable ou un live USB, quelques pré-requis s’avèrent indispensables. Pour la création d’un live USB en général, il faut que la clé USB ait une partition FAT32, ensuite, elle doit disposer d’un espace libre d’au moins 3 Go minimum en mode persistant, enfin, disposer d’une image CD valide. Dans la création d’un live USB depuis Ubuntu, il existe deux méthodes d’installation, à savoir : la méthode graphique qui fait tout le travail, et celle en ligne de commande. Pour la première méthode, commencer par lancer « Gnome-disk-utility », celui-ci est installé par défaut sur Ubuntu. Poursuivre avec la sélection de la clé USB, et cliquer sur la roue dentée à droite, choisir ensuite l’option « restaurer l’image disque », choisir le fichier « .iso » et lancer la « restauration » qui en fait l’installation. Il faut remarquer que c’est un processus simplifié, les détails peuvent démontrer certaines ambiguïtés. Une simple commande peut aussi remplacer le travail des logiciels pour la création d’un live USB, c’est la commande magique « dd ». En résumé, ses étapes consistent à l’identification de la clé, ensuite, de son démontage. Dans ce cas, en vue de la réalisation de l’opération dans des meilleures conditions, le périphérique ne doit pas être monté. Mais encore, au lieu d’utiliser /dev/sdxl, plutôt /dev/sdx. Enfin, il faudrait penser à sauvegarder le contenu de la clé du fait que tout sera effacé. Néanmoins, une action de la commande « dd » aide à la récupération de la clé lorsqu’elle n’est plus utilisable pour d’autres fonctions. Dans son ensemble, la commande «  dd » elle-même présente toute une panoplie de commandes.

A lire aussi : Comment fabriquer une boîte à montre ?